Follow Marina:

Review

Idomeneo / Opera National de Lorraine

D’une voix incisive Marina Rebeka trace un portrait fouillé d’Electre ; la noirceur d’âme du personnage transparaît avec force et brio dans sa grande scène avec récitatif accompagné (« d’Oreste e d’Aiace ») qui soulève l’enthousiasme de la salle.

webthea.com, Caroline Alexander
La lettonienne Marina Rebeka, sa rivale, réussit avec brio, force et tendresse à humaniser Electre, la mauvaise perdante du jeu amoureux…

Altamusica.com, Mehdi Mahdavi
Faramineuse de facilité, Marina Rebeka exhibe un timbre d’une richesse presque surdimensionnée pour l’acoustique de l’Opéra de Nancy