Follow Marina:

Review

Roméo et Juliette / Wiener Staatsoper

Die mädchenhafte Marina Rebeka hat sich als Capulet-Tochter ebenfalls zum ersten Mal vom unbeschwerten Glitzer-Girlie zur liebenden, leidenden, schließlich sterbenden jungen Frau gewandelt, wie es Jürgen Flimms Regie vorschreibt.

Espace Lyrique
Technique solide également et timbre corsé pour Marina Rebeka en Juliette. La soprano lettone s’investit dramatiquement et physiquement dans son personnage, avec toutefois un français perfectible. Mais cela s’oublie vite tant son assurance éclate dans l’ascension de ses aigus et sa puissance de feu remplit l’espace. Elle vient à bout de sa partition musclée pour emporter la salle dans “Je veux vivre !” et le consistant “Amour, ranime mon courage.”