Follow Marina:

Review

Ventoux Opera: Review – Anna Bolena – Opéra National de Bordeaux

Le soprano Marina Rebeka domine la scène par son exceptionnelle interprétation de la seconde femme du roi Henry VIII d’Angleterre qui périra décapitée.

Bordeaux: Franc succès pour Anna Bolena

 

11/08/2018
Dominique Mazaudou

 

 

Lundi soir, pour la première, le Grand Théâtre de Bordeaux nous a proposé un vol vers le firmament avec cette production d’Anna Bolena qui se prolonge jusqu’au dimanche 18 novembre avec la deuxième représentation ce jeudi à 20 heures.Dans cet opéra de Donizetti daté de 1830, Marie-Louise Bischofberger a conjugué le XVIe siècle et le XXIe siècle dans sa mise en scène, une interprétation tout en nuance.
Paul Daniel, à la direction de l’orchestre et des chœurs cisèle la partition de Donizetti en orfèvre et donne à l’ensemble des sons, des voix et des chants une harmonie parfaite.

Le soprano Marina Rebeka domine la scène par son exceptionnelle interprétation de la seconde femme du roi Henry VIII d’Angleterre qui périra décapitée.

A son coté, Ekatarina Semenchuk marie merveilleusement sa voix à celle de Marina Rebeka. Pene Paty, très impliqué dans son rôle interprète Lord Percy avec brio.

Dimitry Ivashchenko porte la couronne sanglante, Marion Lebègue dans le rôle de Smeaton, Kevin Amiel dans celui de Sir Herve, et Guilhem Worms en Lord Rochefort complètent cette distribution avec grand talent par des interprétations de très haut niveau.

Cette première d’Anna Bolena au Grand Théâtre de Bordeaux fut un enchantement et le public bordelais conquis a remercié les artistes par des applaudissements sans fin.

Nous avons demandé l’avis à Mine, spectatrice de cette première:

Quelle est votre sentiment sur la représentation ce soir?
« Le Grand Théâtre de Bordeaux a vibré ce soir lors de cette Première d’Anna Bolena, j’ai été conquise par cet incontestable chef d’œuvre de Gaetano Donizetti qui marque l’entrée de l’opéra italien dans l’ ère nouvelle du romantisme. Le rôle-titre est interprété par la très belle et merveilleuse Marina Rebeka, « inspirée « par le douloureux chemin que doit suivre Anna Bolena, condamnée à mort au mépris de toute justice. L’émotion théâtrale, en parfait accord avec le Bel Canto est ici portée par des personnages bouleversants, tel Giovanna Seymour son amie et sa rivale, interprété par Ekaterina Semenchuk de façon magistrale. Elles se confrontent dans de petits tableaux magnifiques et passionnels qui nous donnent « la chair de poule « Pêne pâti, un talentueux jeune ténor est l’incarnation même de cet autre personnage aux accents pathétiques et bouleversants qu’est Lord Percy. Soulignons au passage la très féminine et délicate compréhension du livret de Felice Romani par la metteur en scène Marie-Louise Bischofberger. Cette présentation nous écarte définitivement des univers grandiloquents et artificiels du Bel Canto que l’on a pu connaître et nous conquière par son raffinement, sa sobriété et sa virtuosité.»

 

Full review